Conseil du 24 02 2017

CONSEIL MUNICIPAL

VENDREDI 24 FEVRIER 2017

A 19h00

 

L’an deux mille dix-sept et le vingt-quatre du mois de février, le Conseil municipal de la commune de MANZAT, dûment convoqué, s’est réuni en session ordinaire à la Mairie de Manzat, sous la présidence de Monsieur José DA SILVA.

Présents :MM et Mmes DA SILVA -   COLOMBIER - COUCHARD – VALLEIX - CHAMBREUIL – DOSTREVIE –  DE BRUYN -  RODRIGUEZ – HENOT –ECLACHE - MARQUET

Excusés : Claude Madiaure a donné pouvoir à Christine Colombier

Sophie Mazeron a donné pouvoir à José da Silva

Coralie Diogon a donné pouvoir à Lilian Marquet

Laurent Renaud

 

Secrétaire de séance : Christine Colombier

 

Monsieur le Maire ouvre la séance et donne lecture du compte rendu du conseil municipal du 27 janvier 2017. Vote à l’unanimité.

 

I – Avenant à la DSP d’assainissement avec la Semerap

Monsieur le Maire rappelle que les travaux d’aménagement de la place du 19 Mars ont nécessité la mise ne place d’un poste de relevage avec un compteur électrique.

Le surcoût pour l’usager, demandé par le délégataire est de 0.0542 € pour la partie proportionnelle au titre des eaux usées.

Le Conseil Municipal mandate le Maire pour signer cet avenant.

 

II – Vente parcelle au SIEAP Sioule et Morge

Le SIEAP Sioule et Morge est en charge de l’entretien des captages.

Le SIEAP souhaite acquérir, à titre gratuit, la parcelle YL 8 à Merilhat, d’une superficie de 2245 m².Le Conseil Municipal délibère favorablement sur cette demande.

 

III - Questions diverses.

 

  1. Aménagement de l’ancien Presbytère

Monsieur le Maire rappelle qu’une mise à disposition gratuite des locaux(rez-de-chaussée) au profit de la communauté de communes, pour la réalisation des travaux, avec retour du bien à la commune en cas de désaffectation pour une utilisation en dehors des compétences intercommunales.

 

  1. Formations

Deux agents communaux sont inscrits pour passer le BAFA, cette formation est nécessaire pour pouvoir continuer à participer aux TAPS. Le coût de 412 € sera pris en charge par la commune.

Toujours dans le cadre de la nécessité d’organisation des TAPS et de l’animation en général, le conseil municipal décide de prendre en charge la formation BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) pour un autre agent.