Dépôt de gerbe et remise de médaille

  • Commémoration du 14 juillet 2011

Les élus ont assisté au défilé en musique et déposé la gerbe sur le monument aux morts avant de marquer une minute de silence. La levée du drapeau au Monument aux Morts a précédé le dépôt de gerbe effectué par la Conseil Municipal, et les habitants venus nombreux. Un hommage solennel aux morts a été rendu à tous ceux qui ont servi notre pays et la liberté au prix de leur vie.

A l’issue de la cérémonie, un moment de reconnaissance a été  partagé avec Monsieur Jean PASCAL, ancien combattant et porte-drapeau, qui a reçu la médaille et le diplôme. C'est avec émotion, partagée en famille, que nous donnons un sens à cette commémoration de la prise de la Bastille et des valeurs de la République.

Le 14 juillet est l'anniversaire de notre République, qui fonde notre liberté. Deux-cent-vingt-deux ans après, le monde n'est pas encore, malheureusement, une grande République. Quand on voit ce qui s'est passé ces derniers jours en Afghanistan avec la disparition de cinq de nos soldats, morts alors qu'ils essayaient de défendre la liberté de ce peuple, on s'aperçoit que l'on est loin du compte. Il ne faut pas oublier que nous, nous y sommes arrivés et cela il faut le rappeler à la mémoire de tout le monde.

A noter également, la présence de l’Union Musicale des Combrailles venue accompagner cette cérémonie de leurs morceaux patriotiques.

 

Les musiciens portaient un brassard noir, en signe de réprobation suite au choix du Conseil Municipal des Ancizes qui risque de mettre en péril la construction de la Maison de la Musique.

Rappel :

Extrait des Délibérations du Conseil Communautaire de Manzat Communauté du 7 juillet 2011

Au vu de l’avancement du projet de la Maison de la Musique – déjà au stade du permis de construire - le Conseil a demandé au Conseil municipal des Ancizes de délibérer définitivement sur la cession à titre gratuit du bâtiment de la Maison Bâtisse, comme cela avait toujours été convenu.

Or, lors de la réunion du 17 juin, le Conseil municipal des Ancizes a finalement changé de position, souhaitant vendre le bâtiment à Manzat communauté. Dans l'attente, les études ont été suspendues.

Le Conseil communautaire regrette cette décision, qui n’est pas conforme aux engagements initiaux, va à l’encontre des principes et des règles qui avaient été adoptées, tant par la Commission Locale des Charges Transférées, que par le Conseil lors de l’adoption du projet début 2010.

Ce changement de position, qui intervient fort tardivement, risque de mettre en péril le projet, d’autant que l’ensemble des accords de financement a déjà été obtenu et que faute d’un engagement des travaux avant le mois de décembre, certaines de ces aides seront perdues.