Communiqué de la Commission des Finances

 

Commission des finances
finance@manzat.fr

 

Prévision d'investissement pour la réalisation des projets communaux

Études envisagées ou en cours :

L'obtention de subventions est soumise à la réalisation d'études de faisabilité, le montant de ces études s'élèverait à 45 000 € pour l'exercice 2010.

Parmi les différentes réflexions engagées par la commune, l'une porte plus particulièrement sur la problématique d'Economie d'Energie et de renouvellement durable. Cela se traduit par la conduite d'une étude sur La mise en place d'un réseau chaleur bois permettant la mutualisation du chauffage des bâtiments publics.

D'autres études sont engagées, l'une concernant le PAB (Plan d'Aménagement du Bourg et des villages), elle devrait arriver à son terme cette année 2010. Son but est de définir pour les 5 à 10 années à venir les projets à réaliser afin de renforcer l'identité de la commune de Manzat.

L'autre étude en cours concerne le PLU (Plan Local d'Urbanisme), il sera modifié et permettra de se mettre en conformité avec le SCOT des Combrailles (Schéma de Cohérence Territoriale). Ce sera aussi l'occasion de permettre la réalisation de projets individuels aujourd'hui dans l'impasse.

Travaux :

Des travaux sont prévus pour le maintien du patrimoine de la commune notamment, la poursuite des travaux de restauration des vitraux de l'Eglise. Au terme de cet engagement, tous les vitraux seront restaurés, le coût total de l'opération s'élève à 84 000 €.

La construction d'un boulodrome d’une superficie de 200 m2 pour un coût de 60 000 €, permettra la pratique de ce sport et l'accueil de manifestations d'envergure dans de bonnes conditions.

Des travaux d'amélioration de l'acoustique de salle polyvalente et de la cantine de l'école maternelle devrait permettre de mieux apprécier pour les uns spectacles et autres manifestations, pour les autres les repas ou les conditions de travail. Coût des travaux : 23 000 €.

Les travaux de voirie, d'éclairage public et d'extension du réseau électrique se poursuivront pour un montant de 85 000 €.